Laboratoire Serge Gagnaire
56, Avenue Thermale
42600 MONTBRISON
04.77.58.24.59

Par impression

Le scan reproduit un modèle virtuel en 3 dimensions sur lequel le technicien va créer votre prothèse.
Ce travail génère un fichier qui est ensuite transmis à l’imprimante de prototypage DP 3000 3D SYSTEM qui réalise toute pièce demandée.
Ce sont des couches de résine de 16 microns qui additionnées les une sur les autres donnent naissance à vos prothèse fixes et mobiles (pour les plaques métalliques).
L’impression se déroule pendant la nuit puisqu’elle peut atteindre jusqu’à 11 heures pour certain cas de stelittes relativement hauts.
Cette technique remplace peu à peu le travail de sculpture à la cheville et atteint à ce jour, une précision inégalée en comparaison des techniques manuelles et traditionnelles.

Par usinage

Le travail de scan et de conception est le même que pour l’impression , mais le fichier est transmis à une machine outil qui usine dans un bloc de zircon, résine ou cire.
C’est donc ici un travail de soustraction de matière à partir d’un bloc déterminé. Nous possèdons aujourd’hui les deux solutions.